samedi 7 décembre 2013

La Nuit transfigurée : 5 notes pour un 6 décembre


1. Toute la journée d'hier, sur Trans-Kultur, se sont succédé, pour lui rendre un hommage appuyé, les personnalités politiques et du chaud-bise les plus en vue. Ce fut une longue théorie de témoignages tous plus émouvants les uns que les autres. Christiane, Christine, Johnny, Bernard-Henri, Arielle, Valérie, Emmanuelle, Charles, Guy, Nicolas, Aymeric, François, Harlem, Ségolène, Danny, Patrick, Edwy, Edgar, ils étaient tous là, en tenue de gala, cravate blanche et pantalon fauve, et tous ils ont longuement disserté sur l'héritage, l'espoir, la responsabilité, la générosité, le courage, la ténacité, l'intelligence, la vacillation, et j'en passe, c'était beau comme une messe en latin donnée dans la backroom d'un sauna triste après l'Apocalypse. Sa vie, son œuvre, son assomption. Merci à tous, merci mille fois, vraiment, d'avoir consacré cette journée à Luna de La Rouviérette, qui l'a bien mérité ! Je vous embrasse tous.


2. J'ai encore envoyé un texto à Dieu pour avoir des nouvelles de Luna, mais mes textos se retrouvent tous dans ses spams, paraît-il. Contrairement à ce qu'on aurait pu penser, les voyages vers le Ciel prennent plus de temps qu'auparavant. On me dit de ne pas m'inquiéter. Mais que ces communications fonctionnent mal !


3. Le soir venu, mes acouphènes sont tellement puissants que je n'entends plus rien. Mais j'ai quand-même pu lire le magnifique article que Christiane a consacré à Luna. Je ne me rappelle pas qu'elle s'était blottie contre elle, mais j'ai la vue qui baisse. Madiba malgré tant et tout, elle le ferait pour sa voix d'oranger endeuillé qui pousse les hérissons vers le ciel de l'humanité asynchrone, ça ne fait pas un pli.


4. Notre service des écoutes à intercepté le message suivant (NB. À confier au service des Seconds degrés en gelée)

Huit jours de notes et commentaires ridicules et bêtifiant sur la mort d'un chien et quelques lignes bien haineuses sur le décès d'un humain, on reconnaît bien là votre tact et votre délicatesse de "gros veau sentimental" comme aiment vous désigner vos bons amis. 

5. "Voix pulmonneuse" appelle "Sourire d'aurore" pour aller se partager un Arc-en-ciel au Flore. Le mot de passe est LAPSUSAVEU.